Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2006 2 10 /01 /janvier /2006 19:06

Quatuor viennois au Grand Palais

Jusqu'au 23 janvier, les galeries nationales du Grand Palais accueillent pour la première fois à Paris les œuvres de quatre grands artistes qui marquèrent l'histoire de la peinture viennoise au début du XXème siècle. Gustav Klimt, Egon Schiele, Koloman Moser et Oscar Kokoschka sont donc à l'honneur avec l'exposition "Vienne1900".

GUSTAV  KLIMT
(1862-1918)

Gustav Klimt est né le 14 juillet 1862 à Baumgarten dans la banlieue de Vienne en Autriche. Il est le second d'une famille de sept enfants, dont le père Ernest Klimt exerce le modeste métier d'orfèvre ciseleur, et dont la mère Anna Finster est chanteuse lyrique. Gustav Klimt démontre son réel goût pour les arts et pour la décoration, et entre dès 1876 à l'Ecole des Arts Décoratifs de Vienne où il suit les cours de peinture du professeur Laufberger.

 

 

 

EGON SCHIELE  

(1890-1918)

Egon Schiele est né en 1890 à Tulln, dans une petite ville proche de Vienne en Autriche. Dès l'enfance il exprime un réel talent pour le dessin. Son père, qui exerce le métier de chef de gare l'encourage dans cette voie, mais atteint d'une maladie mentale, il meurt en 1905.
Ce décès précoce ternit la jeunesse de Egon Schiel, et lui procure une vision du monde qui dès lors sera souvent sombre et torturée.
Il décide contre l'avis de son tuteur Leopold Czihaczck, de poursuivre le dessin et d'entrer à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Mais il trouve que l'enseignement y est beaucoup trop académique, et il quitte les Beaux Arts en 1909 pour créer avec ses amis le 'Seukunstgruppe" ( Le Groupe pour le Nouvel Art).

 

 

 

 

 

 

 

 Koloman Moser (1868 - 1918)

Moser étudie d’abord à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne avant de rejoindre l’Ecole des Arts appliqués où il rencontre Klimt. Créateur de modèles pour des meubles, des tissus, des vitraux et des affiches, il délaisse peu à peu les arts décoratifs au profit de la peinture. A partir de 1913, ses œuvres témoignent d’un intérêt croissant pour l’allégorie. Fortement influencé par l’art du peintre suisse Ferdinand Hodler (1853-1918), il privilégie la répétition des formes, les compositions géométriques et la représentation frontale des figures, en mettant l’accent sur l’exaltation de la couleur.

     

Oskar Kokoschka (1886 - 1980)

Comme Gustav Klimt, Oskar Kokoschka se forme à l’Ecole des Arts décoratifs de Vienne et c’est au maître déjà reconnu de la Sécession qu’il dédicace ses premières lithogravures. Mais dès 1910, Kokoschka substitue au style linéaire et décoratif de la Sécession viennoise des compositions à l’expressionnisme exacerbé, servi par des empâtements et des coups de pinceau très visibles, et par de violents contrastes de couleurs.

 

plus d' 1fos : http://www.lemondedesarts.com/Dossierklimt.htm (gustav)

http://www.lemondedesarts.com/DossierSchiele.htm (egon)


 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by bollux - dans EXPO
commenter cet article

commentaires